On dit qu’il s’agit d’une zone secrète située dans le vagin qui, stimulée, procure un plaisir indescriptible. Bien que certaines études aient dissipé le mythe, beaucoup de femmes prétendent le connaître et ont éprouvé le plaisir que procure sa stimulation. Mais où se trouve exactement le point G et comment le stimuler au mieux ? Voici quelques conseils pratiques.

Qu’est-ce que le point G ?

Le point G est une minuscule protubérance de tissu riche en terminaisons nerveuses, située à l’avant du vagin, qui peut procurer beaucoup de plaisir à la femme lorsqu’elle est stimulée correctement.

Où et quand a-t-on évoqué le point G pour la première fois ?

Dans l’Antiquité déjà, cette zone érogène était appelée le « point du soleil ». En Occident, c’est le médecin Reinier de Graaf qui fut le premier, au XVIIe siècle, à parler de cette zone qu’il croyait proche du vagin. Mais le point G doit son nom au gynécologue allemand Ernst de Gräfenberg, qui l’aurait identifié pendant la première guerre mondiale, en même temps que des médecins français.

Où est situé le Point G ?

Le point G se situerait sur la paroi avant du vagin, exactement derrière l’os pubien, à quelques centimètres de l’entrée du canal vaginal. Comment trouver le point G ? On peut être aidé par sa consistance, qui semble plus rugueuse que les murs qui l’entourent : cette particularité favorise précisément l’identification. Mais comme nous l’avons vu, les critiques ne manquent pas, certains sexologues italiens se sont prononcés contre le point G pour dissiper le mythe, mais nous continuons à en parler et beaucoup de femmes prétendent avoir connu l’orgasme vaginal.

Les positions pour stimuler le point G

Le point G féminin, s’il est stimulé correctement, procurerait un plaisir très intense, associé à la production d’un liquide blanchâtre ressemblant au sperme masculin, l’éjaculation dite féminine. Il y a même ceux qui disent que la descente du fœtus pendant l’accouchement peut le stimuler et certaines femmes, pendant le travail, connaitraient l’orgasme à cause de cette stimulation. Les moyens les plus simples de stimuler le point G sont la stimulation manuelle par le partenaire, qui doit être aussi lente et douce que possible, et la masturbation simple ou la masturbation favorisée par l’utilisation de jouets sexuels spéciaux conçus pour promouvoir l’orgasme vaginal.

En outre, il existe des positions spécifiques du Kamasutra pour stimuler le point G comme l’amazone. La position du missionnaire peut aussi s’avérer utile tant que ses hanches sont soutenues par des coussins afin de faciliter le frottement de l’avant du vagin par le pénis. Une position qui semble assurer la stimulation est aussi celle de la cuillère, dans laquelle l’homme pénètre la femme par derrière, alors que les deux amants sont tous deux couchés sur le côté. Dans ce cas, le point G est stimulé non pas tant par la pénétration, qui est peu profonde, que par l’angle de la position prise par les deux partenaires. Enfin, comment oublier ce qu’on appelle la levrette ? Une position dans laquelle l’homme se glisse derrière la femme qui est à genoux : ici la pénétration est profonde et nous permet d’atteindre facilement l’orgasme vaginal.