Les positions sexuelles pour celles qui ont un utérus rétroversé

Publié le : 11 mars 202414 mins de lecture

L’utérus rétroversé peut provoquer des douleurs lors des rapports sexuels. Mais il existe certaines positions et certains sextoys qui peuvent nous aider dans l’intimité d’un couple en nous faisant ressentir du plaisir.

Vous ne découvrirez qu’à moins de passer une échographie et généralement après des mois, voire des années d’épisodes aigus endurants de dyspareunie, les douleurs lors des rapports sexuels : « ça va être le col de l’utérus », « je vais l’avoir serré », « je vais avoir une vaginite ?  » sont les hypothèses les plus courantes. Souvent en réalité il s’agit « seulement » de l’utérus rétroversé ou retourné , c’est-à-dire tourné vers le rectum au lieu de la vessie, une variante purement anatomique qui n’implique aucun inconvénient autre que de devoir changer de « perspective » lors de l’activité sexuelle.

Environ 30% des femmes en sont atteintes, pour des raisons totalement aléatoires et non héréditaires. Est-il possible de tomber enceinte avec la même probabilité que les femmes ayant un utérus « normal » ? Absolument oui. Est-ce à cause de lui que nous avons trop de douleurs menstruelles ? Fondamentalement non.

Quelles sont les conséquences de l’utérus rétroversé sur la vie sexuelle ?

Un utérus rétroversé, également connu sous le nom d’utérus retourné, est une condition où l’utérus se penche vers l’arrière vers le dos au lieu de se diriger vers l’avant vers le ventre. Si cette condition est tout à fait normale et ne cause généralement pas de problèmes de santé, elle peut parfois entraîner une gêne ou des douleurs pendant les relations sexuelles, en particulier dans les positions permettant une pénétration profonde.

La raison pour laquelle une pénétration profonde peut être désagréable avec un utérus rétroversé est que le pénis ou le jouet peut exercer une pression sur le col de l’utérus, ce qui peut être douloureux pour certaines personnes. Cependant, il existe plusieurs façons de minimiser cette gêne et de continuer à profiter d’une vie sexuelle satisfaisante.

  • Explorez différentes positions : Comme mentionné précédemment, les positions permettant une pénétration superficielle sont généralement plus confortables pour celles qui ont un utérus rétroversé.
  • Communiquez ouvertement avec votre partenaire : Il est important d’avoir une communication honnête et ouverte avec votre partenaire quant à ce qui vous procure du plaisir et ce qui ne va pas. Si vous ressentez une gêne pendant les rapports sexuels, n’hésitez pas à exprimer vos préoccupations et à essayer une autre position ou technique.
  • Soyez attentifs à votre corps : Prêtez attention à la manière dont votre corps répond à différents types de stimulations et prenez note de ce qui fonctionne bien et de ce qui ne fonctionne pas. Vous constaterez peut-être qu’il y a certains angles ou mouvements qui sont plus agréables que d’autres.
  • Envisagez d’utiliser un lubrifiant : L’utilisation d’un lubrifiant peut contribuer à réduire les frottements et à rendre les rapports sexuels plus confortables, en particulier si vous rencontrez des sécheresses ou des sensations de malaise.
  • Consultez un professionnel de la santé : Si vous continuez à éprouver des douleurs persistantes pendant les rapports sexuels malgré ces astuces, envisagez de prendre contact avec votre prestataire de soins médicaux. Ils seront en mesure d’écarter toute affection sous-jacente et de fournir davantage de directives concernant la gestion des symptômes liés à un utérus rétroversé.

Sexe et utérus rétroversé : les positions pour faire l’amour

L’ utérus rétroversé n’a qu’un seul petit grain de beauté très résoluble : la douleur lors de la pénétration . Rien qui n’ait de solution immédiate : se renseigner sur son corps, passer un examen gynécologique et tester différentes solutions à l’aide d’un vibromasseur ou d’un gode – puis choisir sa position préférée parmi celles-ci.

La balançoire

Une missionnaire un peu plus athlétique dans laquelle elle a les jambes parallèles aux épaules. De cette façon, la profondeur de pénétration est contrôlée, évitant que le partenaire ne soit trop douloureux. Temps d’endurance ? Cinq minutes en moyenne. Recommandé, donc, comme position intermédiaire entre l’un et l’autre. Le sextoy le plus adapté : l’ anneau vibrant , qui stimule le pénis et le clitoris sans forcément avoir besoin d’une pénétration totale.

La cuillère

Position très intime qui vous permet de stimuler les seins, les mamelons et le clitoris. Cette position consiste à ce que le partenaire pénètre la femme par derrière tout en étant allongés sur le côté, face à face. Cela permet une pénétration moins profonde et peut être plus confortable pour les femmes souffrant d’un utérus rétroversé. Ne pouvant faire levier sur ses bras, l’homme  ne pourra pas s’enfoncer trop vigoureusement. Sextoy le plus adapté : couvre-tétons vibrants.

La levrette

Cette position consiste à ce que la femme soit à quatre pattes tandis que le partenaire pénètre par derrière. Comme pour la position de la cuillère, cela permet une pénétration moins profonde et peut être plus confortable pour les femmes atteintes d’un utérus rétroversé.

Le missionnaire inversé

Dans cette variante de la position du missionnaire classique, la femme place ses jambes sur les épaules du partenaire, ce qui permet une pénétration moins profonde et réduit la pression sur l’utérus.

L’Amazone classique ou inversée

La femme chevauche son partenaire assis ou accroupi, ce qui lui donne un contrôle total sur la profondeur et l’angle de la pénétration. Elle peut également ajuster sa position pour éviter toute gêne. Cela dépend du type d’inclinaison, mais celles qui ont un utérus rétroversé ont tendance à adopter les positions anti-stimulation standard du point G. La cavalière inversée, la femme de dos, mais toujours au-dessus de l’homme, a deux avantages : elle peut contrôler le rythme et la profondeur de pénétration et lui, surtout si son sexe est légèrement tourné vers le haut, a la bonne inclinaison dans cette position. pour aller en profondeur. Le sextoy le plus adapté : le plug anal, à utiliser sur elle pour stimuler simultanément l’anus, le point G et le clitoris.

La montagne magique

S’asseoir sur une pile d’oreillers permet de garder les hanches surélevées pour ne pas heurter le pénis contre les parois de l’utérus. Il fonctionne à la fois en décubitus dorsal et en levrette ou en levrette, surtout si votre utérus a une inclinaison très large, autour de 90 degrés. Sextoy le plus adapté : l’oreiller sexy, l’oreiller de l’amour au cas où vous n’auriez pas de lit ou d’oreillers confortables.

Le lotus

Dans cette position intime, le partenaire s’assoit en indien (jambes croisées) et la femme s’assied sur ses genoux, face à lui. Les deux partenaires peuvent ensuite s’embrasser et se caresser, tout en ayant une pénétration peu profonde et confortable.

Chien au repos

Pour la même raison que le cavalier inversé, le toutou , même au repos, est une position qui favorise une pénétration totale sans heurter les parois et en suivant l’inclinaison naturelle de l’utérus. La position allongée empêche votre partenaire de pénétrer trop fort. Sextoy le plus adapté : les boules anales, pour passer du sexe vaginal au sexe anal de la manière la plus délicieuse.

Positions avec utérus rétroversé : nos conseils

Si, en revanche, vous avez essayé toutes ces positions mais que vous n’avez toujours pas trouvé la tranquillité d’esprit, contactez votre gynécologue pour évaluer, après avoir inséré un appareil appelé « pessaire » (un anneau en caoutchouc qui aide l’utérus à basculer vers l’avant) , si une intervention chirurgicale est nécessaire pour repositionner l’utérus. Et en attendant, réévaluez toutes les pratiques – parfois bien plus agréables – de stimulation clitoridienne : de la mise en orbite à l’embauche en passant par le bon vieux cunnilingus, les portes du plaisir vont s’ouvrir grandes !

Une intervention chirurgicale est-elle possible pour repositionner l’utérus ?

Oui, dans de rares cas où un utérus rétroversé cause des douleurs intenses ou d’autres complications, une intervention chirurgicale peut être considérée comme une solution. Une procédure chirurgicale pouvant être utilisée pour repositionner l’utérus consiste en une suspension laparoscopique de l’utérus, également appelée suspensions colpopexie sacrale laparoscopique. Lors de cette procédure, un chirurgien utilise des instruments spécialisés pour fixer l’utérus à la sacrum (l’os triangulaire situé à la base de la colonne vertébrale) à l’aide d’un treillis synthétique. Ceci aide à maintenir l’utérus en place et empêche sa bascule vers l’arrière.

Cependant, la chirurgie est généralement seulement recommandée comme dernière option lorsque d’autres traitements ont échoué à soulager les symptômes. La plupart des femmes ayant un utérus rétroversé ne nécessitent pas de chirurgie et peuvent gérer leurs symptômes grâce à des changements de mode de vie, tels que la modification des positions sexuelles ou la pratique des exercices du plancher pelvien. De plus, la chirurgie comporte des risques et doit uniquement être réalisée par un chirurgien qualifié et expérimenté. Avant de recourir à la chirurgie, il est important de discuter de toutes les options de traitement avec votre prestataire de soins de santé et de peser soigneusement les avantages potentiels et les risques.

Autres méthodes pour soulager les symptômes d’un utérus rétroversé

  • Modifier les positions sexuelles : La pénétration profonde peut souvent aggraver les symptômes associés à un utérus rétroversé, alors choisir des positions sexuelles qui limite les coups profonds peut aider à atténuer l’inconfort. Par exemple, la femme au-dessus ou les positions latérales peuvent offrir un meilleur contrôle sur la profondeur et l’angle de pénétration.
  • Faire des exercices du plancher pelvien : Renforcer les muscles du plancher pelvien peut aider à soutenir l’utérus et améliorer éventuellement sa position. Les exercices de Kegel, les poses de yoga telles que la pose de pont et les séances de physiothérapie axées sur le renforcement du plancher pelvien peuvent être utiles.
  • Appliquer de la chaleur : Appliquer de la chaleur sur le bas-ventre et le dos peut aider à détendre les muscles environnant l’utérus et à réduire les crampes ou l’inconfort. Essayez de prendre un bain tiède, d’utiliser une bouillotte ou d’appliquer une compresse chaude sur la zone affectée.
  • Prendre des analgésiques en vente libre : Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens en vente libre comme l’ibuprofène ou le paracétamol peuvent aider à soulager les crampes menstruelles et d’autres formes de douleur associées à un utérus rétroversé.
  • Porter des sous-vêtements de maintien : Porter des sous-vêtements qui offrent un soutien supplémentaire à la région pelvienne peut aider à soulager l’inconfort causé par un utérus rétroversé. Recherchez des culottes hautes ou des shortys compressifs spécifiquement conçus pour la récupération post-partum ou les fuites urinaires.
  • Éviter les activités à fort impact : Participer à des activités qui sollicitent la région pelvienne peut aggraver les symptômes d’un utérus rétroversé. Évitez donc de soulever des charges lourdes, de courir, de sauter ou d’autres activités à fort impact chaque fois que possible.
  • Rester hydraté : Boire suffisamment de liquides tout au long de la journée peut aider à garder le corps hydraté et à réduire l’inflammation dans la région pelvienne.
  • Gérer le stress : Réduire les niveaux de stress grâce à des techniques de relaxation telles que la méditation, la respiration profonde ou la relaxation musculaire progressive peut aider à soulager la tension dans la région pelvienne et à réduire les symptômes associés à un utérus rétroversé.
  • Consulter un kinésithérapeute : Travailler avec un kinésithérapeute spécialisé dans les troubles du plancher pelvien peut aider à élaborer un programme d’exercices personnalisé visant à résoudre des symptômes et des préoccupations spécifiques liés à un utérus rétroversé.

L’expérience de chacun avec un utérus rétroversé est unique et ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas fonctionner pour une autre. Expérimenter différentes stratégies et travailler étroitement avec un professionnel de la santé peut aider à identifier l’approche la plus efficace.

Plan du site