Parfois, le plaisir et le sexe deviennent tabous. Surtout en ce qui concerne le sexe anal , qui l’entoure de multiples préjugés et contraintes culturelles qui le rendent interdit.

En réalité, pour beaucoup, le sexe anal est un territoire inexploré et, comme toutes les nouvelles situations à découvrir, il y a souvent beaucoup de peur à y faire face. Elle est bloquée par la pensée que le sexe anal est mauvais ou qu’il ne procure aucun plaisir ou, encore une fois, que c’est juste un moyen de satisfaire les désirs masculins.

En réalité, le sexe anal est un monde à découvrir et, comme le sexe vaginal, les premières fois, il peut ne pas conduire à l’ orgasme , en même temps la pénétration anale demande « un entraînement » et des connaissances pour donner du plaisir. L’expérience est la meilleure amie du sexe, anal et autre. Dans une expérience aussi intime que sexuelle, il faut de la complicité, de la douceur, de la passion et de la patience. Surtout la première fois.

Le sexe anal fait-il mal ?

L’une des plus grandes craintes associées à la pénétration anale est que ça fait mal. Et beaucoup, en particulier les femmes, pensent souvent que les rapports sexuels sont liés à la douleur d’une manière ou d’une autre. En réalité ce n’est absolument pas comme ça : si ça fait mal c’est que quelque chose ne va pas . Même en cas de sexe anal .

Le sexe n’est pas l’endurance de la douleur, mais le plaisir et l’intimité. Dans le cas du sexe anal , il est donc nécessaire d’aborder la pratique afin de chatouiller l’anus, l’amenant à se détendre et à « ne pas avoir peur »: la peur, l’anxiété de performance, la peur de la douleur provoquent la contraction des muscles, y compris le anale. L’important est donc de se mettre dans le bon état d’esprit et de procéder étape par étape, en utilisant les bons outils.

Conseils pour le sexe anal

Si vous avez décidé d’avoir des relations sexuelles anales pour la première fois , il est essentiel que vous soyez vraiment convaincu que vous voulez le faire et que vous soyez détendu à ce sujet. Éliminez tous les tabous et « interdits » culturels, détendez-vous et profitez du moment ! Si donc le désir naît de lui et que vous n’êtes pas convaincu, attendez. Le sexe anal est une manière de vivre la sexualité et le désir doit appartenir aux deux : ce n’est pas un pacte, ni une proposition à laquelle on répond « oui » comme une démonstration d’amour ou d’intérêt.

Lorsque vous abordez pour la première fois le sexe anal , procurez-vous les bons outils pour faciliter la pénétration. Le lubrifiant , dans ces cas, est indispensable. Utiliser un lubrifiant de type « gras » qui n’irrite cependant pas l’anus et le rectum lors de l’application. Les lubrifiants désensibilisants sont fortement déconseillés : en induisant une sensibilité réduite au niveau de l’anus, il n’y a aucun moyen de savoir si la pénétration est correcte ou non ou si vous faites des dégâts.

Avant tout, procédez étape par étape et habituez la zone à la pénétration : commencez par utiliser des sextoys pas trop gros et jouez, seul ou avec votre partenaire, avec la zone anale, éveillant curiosité et plaisir. Ce n’est qu’après une bonne préparation que vous serez prêt pour une véritable pénétration anale. Les préliminaires , comme toujours, aident à détendre le corps, à détendre les muscles et à nous préparer à la pénétration.

Et rappelez-vous que le plaisir ne devient tabou que lorsque vous y voyez quelque chose de mauvais.