Il y a ceux qui pensent que les femmes ne s’intéressent pas au sexe, ceux qui croient que la masturbation est pratiquée exclusivement par les hommes, et ceux qui pensent que l’absence de lubrification correspond à peu d’excitation. Ce sont là, pourtant, des lieux communs sur les femmes et de leur sexualité. Mieux vaut revoir vos classiques !

Comme dans de nombreux aspects de la vie, les à-priori peuvent créer des croyances erronées qui, avec le temps, prennent racine et sont difficiles à éliminer. En ce qui concerne la sexualité en général, il y a tant de bavardages qui n’ont pas de véritable fondement, mais qui alimentent un cercle vicieux de désinformation et peuvent donc aussi ruiner les relations.

Dissipons toutes ces idées fausses et rétablissons la vérité autour de la sexualité féminine, ce monde complexe et merveilleux.

 

Les femmes ne s’intéressent pas au sexe

Le mécanisme qui allume le désir et l’excitation chez les hommes et les femmes n’est pas le même. Alors que les hommes sont plus instinctifs et immédiats, souvent stimulés par quelque chose de visuel, le monde féminin a besoin de se sentir désiré et mentalement impliqué émotionnellement afin de lâcher prise. Il suffit de penser que la pornographie (directe et visuelle) est un aphrodisiaque puissant pour les hommes, tandis que les femmes sont plus attirées par les histoires érotiques, avec un complot et pas seulement fait de sexe.

Les femmes ont besoin d’être amoureuses pour coucher avec un homme

Nous avons juste dit qu’elles doivent se sentir impliquées émotionnellement, mais cela ne veut pas nécessairement dire qu’elles sont amoureuses. Les femmes peuvent aussi faire l’amour en dehors d’une histoire, mais en général il doit y avoir une implication physique et émotionnelle, qui peut être faite de regards et d’attentions qui enflamment l’imagination et la passion.

Les femmes ont toujours besoin de préliminaires

C’est aussi un lieu commun de la sexualité féminine parce que ce n’est pas toujours le cas ; il peut y avoir des moments où les femmes ont besoin de câlins et de préliminaires pour s’enflammer, mais dans d’autres situations elles peuvent être si à l’écoute de leur partenaire qu’elles sont également excitées et veulent faire l’amour tout de suite.

Le sexe n’est pas important

Et qui dit que les femmes ne pensent pas et ne veulent pas de sexe ? Chaque personne est différente et il peut y avoir celles qui n’ont pas la sexualité comme pensée principale, mais il y a aussi celles qui ont hâte de rentrer chez elles pour faire l’amour avec leur partenaire. Pour l’une, le sexe n’est que l’achèvement d’une relation, pour l’autre un moment pour profiter du plaisir physique, mais même les femmes pensent au sexe !

La taille n’a pas d’importance

Pour l’homme, la relation avec son pénis et ses dimensions sont souvent des pensées obsessionnelles. Les femmes ne vivent pas les choses de cette façon, mais pour elles aussi, c’est important, même si l’important est que les hommes sachent manier ces centimètres. Rien ne sert d’avoir des dimensions exagérées si vous ne faites pas attention à ce que votre partenaire aime. « Mieux vaut une petite travailleuse, qu’une grande flemmarde », dit-on !

Les femmes ne parlent pas de sexe entre elles

C’est un cliché complètement faux car les femmes parlent sans doute plus de sexe entre-elles que les hommes ! Voyez les déjeuners entre amies de la série Sex and the City, où les principales conversations portaient sur leurs aventures sexuelles. Pensez-vous que la réalité est si différente ?

Les femmes ne se masturbent pas

C’est un autre mythe à démonter, car il n’est pas vrai que les femmes ne se masturbent pas, seulement 60% disent qu’elles le font, seules ou à l’aide de jouets sexy ; les 40% restants ne signifient pas forcément qu’elles ne pratiquent pas l’auto-érotisme mais qu’elles le vivent encore comme tabou.

Une mauvaise lubrification est synonyme de peu d’excitation

Certaines femmes ne peuvent pas se lubrifier naturellement, mais cela ne veut pas dire qu’elles n’ont aucun désir et ne peuvent pas avoir d’orgasme. Une mauvaise lubrification, ou sécheresse vaginale, peut dépendre de plusieurs causes : pilule contraceptive, ménopause, stress, problèmes hormonaux. Dans ces cas, il suffit d’utiliser un lubrifiant qui aidera la femme à avoir des relations sexuelles satisfaisantes.